Sélectionner une page
MYSMARTMOVE PASSE A LA VITESSE SUPERIEURE

MYSMARTMOVE PASSE A LA VITESSE SUPERIEURE

MYSMARTMOVE PASSE A LA VITESSE SUPERIEURE

mySmartMove passe à la vitesse supérieure

Kiné – Techno – Performance

Les acteurs du sport (notamment les cabinets kiné et les sportifs de haut-niveau) ont un triple enjeu d’amélioration de la performance, de prévention des blessures et d’efficacité de la rééducation. La problématique, c’est qu’ils ne disposent pas facilement de données objectives permettant de mesurer la qualité d’un mouvement. Partant de ce constat, mySmartMove a développé une solution sans fil de capture et d’analyse précise du mouvement grâce à un système de capteurs couplé à une intelligence artificielle. Cette solution est utilisable dans tous les environnements et propose des feedbacks personnalisés, en temps réel et/ou à distance.

Co-fondée par une équipe mixte de 2 chercheurs issus du laboratoire TIMC (UGA) et d’un spécialiste logiciel/infrastructure, la start-up vient tout juste de déposer ses statuts d’entreprise après une première phase de maturation menée en collaboration avec Linksium. Si la société a déjà déployé un prototype-test très concluant dans plusieurs cabinets de kiné et opéré des démos au FCG, elle se donne quelques mois pour effectuer les derniers ajustements avant de lancer la commercialisation de sa techno (fin 2021).

L’entreprise ambitionne, à 3 ans, d’équiper 2500 cabinets kiné et une centaine d’équipes de sport professionnelles.

Sur la photo, Francis Laffet, co-fondateur, avec un capteur dans la main.

TIRAKA ENVAHIT LES MAGASINS DE RUNNING

TIRAKA ENVAHIT LES MAGASINS DE RUNNING

TIRAKA ENVAHIT LES MAGASINS DE RUNNING

Tiraka envahit les magasins de running

Développement – Adaptabilité – Diversification

Tiraka, ce nom vous dit sans doute quelque chose ?

C’est cette brosse de nettoyage écologique qu’a conçue Thomas Perrot, destinée aux sportifs (siège social Izeron, 38)

Le concept : une brosse qui se remplit d’eau et permet de nettoyer en 30 secondes les chaussures/crampons les plus sales. Si le sport collectif a été mis à mal depuis le début de la crise sanitaire, le jeune Thomas ne s’est pas démonté. Depuis janvier 2021, il s’est dirigé vers d’autres sports, notamment le running et le golf. Son produit est désormais présent dans une quarantaine de magasins de running ainsi que des centrales d’achats, dans toute la France (Rrun, Foulées, Terre de Running à grenoble, Bourgoin-Jallieu, Saint-Etienne, Lyon + des boutiques indépendantes).

L’entreprise, qui avait écoulé son stock de 5000 brosses lors de la 1ère commercialisation, en a fabriqué cette fois-ci 60 000 (grâce au soutien d’un investisseur qui souhaite rester anonyme), mises en vente depuis début septembre. Cette nouvelle version a été améliorée (100% plastique recyclé, disponible en plusieurs couleurs) et l’entreprise a même investi dans une imprimante 3D pour proposer la personnlisation de la brosse aux couleurs des Clubs (logo, initiales, numéro du joueur…). Un support marketing/pub écologique, qui change des panneaux aux bords des stades ! Tiraka espère écouler tous ses produits d’ici la fin de l’année.

Les projets : Tiraka travaille actuellement sur une diversification de produit avec le développement de produits complémentaires dans le nettoyage et l’équipement de la chaussure. Stay tuned !

LES BRÄU : ILS LANCENT LEUR BRASSERIE EN PLEIN COVID

LES BRÄU : ILS LANCENT LEUR BRASSERIE EN PLEIN COVID

Les Bräu : ils lancent leur brasserie en plein Covid

Les Braü : ils lancent leur brasserie en plein Covid

Persévérance – Conso – Lancement Business

Les deux jeunes hommes sur la photo, ce sont Paul et Nicolas. 25 ans, amoureux des bonnes petits mousses… et deux caractères bien trempés !
Leur persévérance sans faille leur a en effet permis d’aller au bout de leur rêve. Remontons un peu le temps : on est en février 2020. Les deux amis ont bûché depuis plusieurs mois sur leur projet de brasserie et obtiennent l’accord de financement de la part d’une banque locale. Mars 2020 : le confinement arrive, avec toutes les mises à l’arrêt que l’on connaîtra. Dont bien sûr, la marche arrière enclenchée de la fameuse banque. Résultat pour eux : tout est à refaire. Dès l’été 2020, Paul et Nicolas contactent tous les responsables de banque qu’ils peuvent trouver sur LinkedIn, jusqu’à ce que l’une d’entre elles accepte enfin de le suivre. L’aventure continue !

Les deux entrepreneurs mettent la main sur un local dans la zone de Comboire, misent sur le seconde main pour le gros matériel : ils reprennent des cuves de brassage à une autre brasserie, achètent des fûts de bière reconditionnés… Il n’y a pas de petite économie !

Si les bières sont déjà en pleine production et disponibles à la vente au sein de leur brasserie ou chez quelques revendeurs locaux, l’idée est également de proposer dès 2022 un volet évènementiel. Paul et Nicolas souhaitent en effet mettre à disposition une scène locale avec des brasseries, des concerts, des expos, un bar animé… et ainsi créer un endroit convivial et laisser la part belle aux artistes locaux.

Chiffres clefs : 12 000 Litres de bières produits depuis le démarrage en novembre 2020, dont 4000 L vendus. Les deux amis aimeraient produire d’ici la fin de l’année 50 000 L.

“LA CRISE NE M’A PAS EMPÊCHÉ DE LANCER MON ACTIVITÉ PASSION”

“LA CRISE NE M’A PAS EMPÊCHÉ DE LANCER MON ACTIVITÉ PASSION”

“La crise ne m’a pas empêché de lancer mon activité-passion”

“La crise ne m’a pas empêché de lancer mon activité passion”

Petmarket – Art – Petit entrepreneur

Une nouvelle dose de Positive Attitude pour clôturer cette newsletter : Alexandre Jobert, graphiste de métier (à la fois indépendant et employé au FCG) a sauté le pas : il a décidé de prendre le contre-pied de ce contexte morose en lançant sa galerie de dessins inspirés des paysages montagneux de Grenoble. Fortement attaché à notre ville, cet artiste a toujours été mystifié par nos montagnes, leur aspect majestueux et imposant, leur puissance et leur beauté.

Le déclic, il l’a eu grâce au FCG : alors que le Club recevait Fabien Galthié en juin (pour les + néophytes d’entre nous : c’est le sélectionneur de l’Equipe de France de Rugby – ne nous remerciez pas-), sa Direction lui demande de réaliser un dessin représentant le territoire. Inspiré, il réalise un panoramique de Grenoble. Succès, émotion. Même pas peur, il se lance quelques semaines plus tard dans des séries. Aujourd’hui, 13 modèles composent la collection (Chaîne de Belldonne, du Vercors, Chartreuse, mais également d’autres massifs français).

“Le contexte nous empêche de fouler les montagnes, alors j’amène les montagnes chez les Grenoblois…” confie Alexandre Jobert.

Ses oeuvres sont disponibles en poster, sur toile tendue ou support aluminium brossé, via son site Internet Atelier Duo. Et puisqu’il aime Grenoble, il fonctionne en circuit court : ses créations sont imprimées chez Sepia Signalétique à Echirolles.

LA BISCUITERIE LOUVAT RACHETÉE PAR LA GÉRANTE DE VINATIS ET UN PRODUCTEUR DE VIN

LA BISCUITERIE LOUVAT RACHETÉE PAR LA GÉRANTE DE VINATIS ET UN PRODUCTEUR DE VIN

LA BISCUITERIE LOUVAT RACHETÉE PAR LA GÉRANTE DE VINATIS ET UN PRODUCTEUR DE VIN

LA BISCUITERIE LOUVAT RACHETÉE PAR LA GÉRANTE DE VINATIS ET UN PRODUCTEUR DE VIN

Entreprises – Rebond – Food&Industrie  

 Entreprise familiale depuis 1954, la biscuiterie Louvat, basée à Saint-Geoire-en-Valdaine, connaît un tournant, et pas des moindres ! Si la société – dont les produits sont destinés à la grande distribution, les épiceries fines, les grossistes et les professionnels – était en vente depuis 3 ans, il aura fallu à peine 1 mois à ses repreneurs pour décider de son rachat… et tout ça en plein confinement. Choix précipité ? Pas du tout. Plutôt « une folie d’entrepreneurs, un nouveau challenge à relever » selon Christelle Ivangine-Bogey, cheffe d’entreprise à la tête de Vinatis Organisation (traiteur événementiel à Grenoble) et Frédéric Garanjoud, viticulteur et ancien fournisseur de Vinatis.

Tous deux ont été touchés de plein fouet par la crise, et se sont donc retrouvés autour de cette opportunité commune. Dans ce deal, pas question de chambouler les équipes : l’ensemble des 11 salariés a ainsi pu maintenir son poste et envisager un nouvel avenir. La stratégie 2020-2021 ? Se spécialiser davantage, avec la création d’une gamme élargie de sablés, produit qui sera désormais la guest-star, auprès des autres gourmandises proposées (meringues et autres biscuits pâtissiers). Le (grand) Plus : l’ensemble des recettes a été retravaillé en collaboration avec Patrick Casula, Champion du Monde de pâtisserie !

Objectif Business sur cette fin d’année : trouver l’équilibre financier, ce qui semble bien parti puisque les commandes affluent de la part des industriels qui préparent leurs recettes de Noël…