Sélectionner une page
ATHANOR, L’USINE QUI ASSURE L’INCINERATION DE NOS DÉCHETS PENDANT LA CRISE

ATHANOR, L’USINE QUI ASSURE L’INCINERATION DE NOS DÉCHETS PENDANT LA CRISE

 ATHANOR ASSURE L’INCINERATION DE NOS DECHETS PENDANT LA CRISE

Environnement – Sécurité – Intérêt général

Pendant tout le confinement, la collecte des déchets est fort heureusement maintenue à l’usine Athanor. Elle est effectuée par des travailleurs de l’ombre indispensables à la vie du territoire de Grenoble-Alpes-Métropole. Comment cela se passe-t’il sur le terrain pour assurer cette mission de service public en toute sécurité ?

La Compagnie de Chauffage, qui vient de renouveler pour 4 ans le contrat d’exploitation de l’Unité d’Incinération et de Valorisation Energétique Athanor à la Tronche, note une hausse des déchets à incinérer. L’ensemble des équipes sont restées mobilisées (environ 40 personnes) pour la gestion des déchets afin d’assurer la continuité de service de l’usine, activité ESSENTIELLE pour la salubrité et la protection de l’environnement.

Bien entendu, la sécurité est au coeur de cette organisation de crise : une stricte application des gestes barrières, un flux de personnes contrôlé pour limiter la promiscuité, une gestion des stocks des masques chirurgicaux, P2, P3, des gels hydroalcooliques, des lingettes désinfectantes… assurée quotidiennement par le magasinier d’Athanor et le chef de site. Le site a également opéré une révision du contrat de service de l’entreprise de nettoyage pour répondre aux risques liés au Covid-19 (2 passages par jour, désinfection de tous les points de contact…) 

 Nous disposons de stocks suffisants pour les prochaines semaines, et nous reconstituons en parallèle au mieux les stocks via différents canaux d’approvisionnement qui subissent de nombreux aléas auxquels nous tachons de nous adapter au mieux.” souligne Justine Bernard, Directrice Communication de la Compagnie de Chauffage. 

D’autres mesures ont été mises en place comme : 

 Le renfort des salariés du Chauffage Urbain dont certains sites ont été mis à l’arrêt (BIOMAX notamment) pour limiter les effectifs présents sur les différents sites de production de chaleur (2 sites sur 5 fonctionnent), de manière à assurer la sécurité des équipes et des installation. 

– Le report à la fin de la crise de certaines opérations techniques d’Athanor pour ne limiter les interventions qu’aux opérations d’urgence pour pouvoir assurer le fonctionnement technique des 3 fours pendant quelques mois supplémentaires. 

– Le déploiement de consignes supplémentaires auprès des agents DASRI (incinération des déchets hospitaliers) sur le port des EPI leur permettant d’assurer une protection complémentaire : combinaisons blanches et masques P2, tout en maintenant les moyens de protection habituels (port des gants, casque, chaussures de sécurité et tenue de travail adaptée). Les masques P2 sont utilisés au max 3h et jetés dans dans poubelles fermées, comme leurs combinaisons. 

 —————————————————————————————————————————————————————————————————–

*** Chiffres clés de l’UIVE (Unité d’Incinération et de Valorisation Energétique) Athanor ***

o   Centrale construite en 1972 et rénovée en 1994 et 2005

o   Nouveau contrat d’exploitation qui démarre au 1er mai 2020 et assuré par la Compagnie de Chauffage

o   47 salariés CCIAG

o   180 000 tonnes de déchets incinérés et  valorisés pour fournir de l’électricité  et de la chaleur au réseau de chauffage urbain soit l’équivalent de 35 000 logements chauffés et alimentés en eau chaude sanitaire

o   371 GWh d’énergie produite

o   36 % des besoins de chaleur du réseau de chauffage urbain sont issus de la récupération de chaleur de l’incinération des déchets

o   Matière brûlée à environ 1 200°

o   3 fours d’une capacité de 8 tonnes/heure de déchets

o   Source d’énergie qui évite l’utilisation de 32 000 tonnes d’équivalent-pétrole par an

o   Chaque habitant produit en moyenne 532 kg de déchets par an dont plus de la moitié d’ordures ménagère et assimilées

o   Obtention des certifications ISO 9001 (Qualité), ISO 14001 (Environnement), OHSAS 18001 sécurité et santé du personnel et ISO 50001 (management de l’énergie)

o   Fonctionne 365 jours/an

ATHANOR ASSURE L’INCINÉRATION DE NOS DÉCHETS PENDANT LA CRISE

Environnement – Sécurité – Intérêt général

Pendant tout le confinement, la collecte des déchets est fort heureusement maintenue à l’usine Athanor. Cette activité est menée par des travailleurs de l’ombre indispensables à la vie du territoire de Grenoble-Alpes-Métropole. Comment cela se passe-t’il sur le terrain pour assurer cette mission de service public en toute sécurité ?

La Compagnie de Chauffage, qui vient de renouveler pour 4 ans le contrat d’exploitation de l’Unité d’Incinération et de Valorisation Energétique Athanor à la Tronche, note une hausse des déchets à incinérer.  L’ensemble des équipes sont restées mobilisées (environ 40 personnes) pour la gestion des déchets afin d’assurer la continuité de service de l’usine, activité ESSENTIELLE pour la salubrité et la protection de l’environnement.

Bien entendu, la sécurité est au coeur de cette organisation de crise : une stricte application des gestes barrières, un flux de personnes contrôlé pour limiter la promiscuité, une gestion des stocks des masques chirurgicaux, P2, P3, des gels hydroalcooliques, des lingettes désinfectantes… assurée quotidiennement par le magasinier d’Athanor et le chef de site. Le site a également opéré une révision du contrat de service de l’entreprise de nettoyage pour répondre aux risques liés au Covid-19 (2 passages par jour, désinfection de tous les points de contact…) 

 Nous disposons de stocks suffisants pour les prochaines semaines, et nous reconstituons en parallèle au mieux les stocks via différents canaux d’approvisionnement qui subissent de nombreux aléas auxquels nous tachons de nous adapter au mieux.” souligne Justine Bernard, Directrice Communication de la Compagnie de Chauffage. 

D’autres mesures ont été mises en place comme : 

 Le renfort des salariés du Chauffage Urbain dont certains sites ont été mis à l’arrêt (BIOMAX notamment) pour limiter les effectifs présents sur les différents sites de production de chaleur (2 sites sur 5 fonctionnent), de manière à assurer la sécurité des équipes et des installation. 

– Le report à la fin de la crise de certaines opérations techniques d’Athanor pour ne limiter les interventions qu’aux opérations d’urgence pour pouvoir assurer le fonctionnement technique des 3 fours pendant quelques mois supplémentaires. 

– Le déploiement de consignes supplémentaires auprès des agents DASRI (incinération des déchets hospitaliers) sur le port des EPI leur permettant d’assurer une protection complémentaire : combinaisons blanches et masques P2, tout en maintenant les moyens de protection habituels (port des gants, casque, chaussures de sécurité et tenue de travail adaptée). Les masques P2 sont utilisés au max 3h et jetés dans dans poubelles fermées, comme leurs combinaisons. 

 ——————————————————————————————————————————————–

*** Chiffres clés de l’UIVE (Unité d’Incinération et de Valorisation Energétique) Athanor ***

o   Centrale construite en 1972 et rénovée en 1994 et 2005

o   Nouveau contrat d’exploitation qui démarre au 1er mai 2020 et assuré par la Compagnie de Chauffage

o   47 salariés CCIAG

o   180 000 tonnes de déchets incinérés et  valorisés pour fournir de l’électricité  et de la chaleur au réseau de chauffage urbain soit l’équivalent de 35 000 logements chauffés et alimentés en eau chaude sanitaire

o   371 GWh d’énergie produite

o   36 % des besoins de chaleur du réseau de chauffage urbain sont issus de la récupération de chaleur de l’incinération des déchets

o   Matière brûlée à environ 1 200°

o   3 fours d’une capacité de 8 tonnes/heure de déchets

o   Source d’énergie qui évite l’utilisation de 32 000 tonnes d’équivalent-pétrole par an

o   Chaque habitant produit en moyenne 532 kg de déchets par an dont plus de la moitié d’ordures ménagère et assimilées

o   Obtention des certifications ISO 9001 (Qualité), ISO 14001 (Environnement), OHSAS 18001 sécurité et santé du personnel et ISO 50001 (management de l’énergie)

o   Fonctionne 365 jours/an

LE FCG MONTE AU SOUTIEN DU FONDS DE DOTATION DU CHU

LE FCG MONTE AU SOUTIEN DU FONDS DE DOTATION DU CHU

Le FCG monte au soutien du fonds de dotation du CHU 

Le FCG monte au soutien du fonds de dotation du CHU

Solidarité – Dons – Collectif

Afin de soutenir infirmiers, aides-soignants, personnel en charge de l’entretien, médecins du CHU, le FCG a décidé de participer à la collecte de dons lancée par le fonds de dotation du CHU Grenoble-Alpes.

Afin de mobiliser un maximum de partenaires et d’afficionados du ballon ovale, les joueurs grenoblois ont proposé de mettre en jeu un maillot qu’ils ont porté en match pour tout don effectué. Le principe est simple : on fait un don sur la plateforme du CHU, on inscrit le mot “FCG” en commentaire, et les lots seront attribués par tirage au sort à la fin du confinement.

La liste des lots ici

La Laiterie Gilbert ouvre ses boutiques pour soutenir les fermiers

La Laiterie Gilbert ouvre ses boutiques pour soutenir les fermiers

La Laiterie Gilbert ouvre ses boutiques pour soutenir les fermiers

La Laiterie Gilbert ouvre ses boutiques pour soutenir les fermiers

Commerce de proximité engagé

Considérée comme commerce de première nécessité, le réseau Laiterie Gilbert ouvre ses 25 boutiques en France pour soutenir la production des fermiers de nos régions et éviter le gaspillage de lait.
Avec une perte sèche d’approvisionnement des hôtels-restaurants et le lobby de la grande distribution tendant à faire converger les consommateurs vers des produits industriels, les producteurs fermiers souffrent (moins 30 à 80% de CA).

Malgré cette consommation “désorientée” des français, la nature continue à produire. Les vaches et les chèvres produisent chaque jour du lait que les fermiers peinent à vendre. La Laiterie Gilbert travaille donc de concert avec les petits producteurs pour éviter le gaspillage et les encourager à transformer leur lait en fromages plus consommateurs de lait (grosse tomme, raclette) et en privilégiant les affinages plus longs afin de sécuriser les ventes futures.

Si un témoignage client, producteur ou commerçant vous intéresse, la Laiterie Gilbert met son réseau  et son expertise à votre disposition.

OUR(S) pose ses valises à Grenoble

OUR(S) pose ses valises à Grenoble

OUR(S) pose ses valises à Grenoble

OUR(S) pose ses valises à Grenoble

Nouveau media – Communication/Marketing – Conférence Presse

C’est le lancement de OUR(S) le nouveau média des professionnels du Marketing, de la Communication et des Médias sur notre région AURA. Un pure-player (mais pas que) qui vise quelques 220 abonnés d’ici la fin d’année.
L’équipe éditoriale convie communicants et journalistes le jeudi 12 mars dans les locaux de l’ancienne chocolaterie Cémoi au 12 rue Ampère à 10h pour faire les présentations ! Pour vous inscrire, contacter Julien Servant, cofondateur associé : julien@ourscom.fr – 06 16 75 45 31.

Découvrez OUR(S) par ici

L’isérois Tiraka remporte le Trophée de l’innovation de la FFF

L’isérois Tiraka remporte le Trophée de l’innovation de la FFF

L’Isérois TIRAKA remporte le Trophée de l’innovation de la FFF

TIRAKA remporte le Trophée de l’innovation de la FFF

A tout juste 23 ans, le jeune isérois (basé à Izeron) Thomas Perrot vient de remporter le Trophée de l’Innovation de la Fédération Française de Foot pour sa brosse nettoyante et écologique Tiraka face à 250 startups internationales en lice ! Et oui, cette invention a séduit car il n’y avait pas sur le marché du sport de produit capable de nettoyer en 40 secondes et de façon écologique (30 cl d’eau vs 30 litres d’eau pour un nettoyage au robinet) les crampons de nos sportifs.

 Si déjà plusieurs joueurs professionnels du milieu de football et du rugby sont devenus ambassadeurs de cette jeune marque, notre petit doigt nous dit qu’un certain Mbappé aurait lui aussi la volonté de soutenir notre jeune entrepreneur et qu’une collab “FFF x Tiraka” personnalisée aux couleurs des clubs devrait voir le jour sous peu. Un beau tremplin pour Tiraka !

 Prix de vente public : 14.99€, déjà 5000 produits vendus sur www.tiraka-france.com et une présence sur Amazon.

  

La brosse TIRAKA à découvrir ici

 

 

PULSE ORIGIN OFFICIALISE SA LEVEE DE 1.3M€

PULSE ORIGIN OFFICIALISE SA LEVEE DE 1.3M€

PULSE ORIGIN OFFICIALISE UNE LEVEE DE 1.3M€

PULSE ORIGIN OFFICIALISE UNE LEVEE DE 1.3M€

1.3 M€ de bonnes raisons pour embaucher, déménager et internationaliser. Spécialiste de la digitalisation des espaces de travail, Pulse Origin propose des solutions pour supprimer tous les câbles de salles de réunion et apporter des services collaboratifs répondants aux nouveaux enjeux d’interactions. La société compte parmi ses clients des entreprises de renom telles que GRT Gaz, Société Générale, Les Mousquetaires, Sciences Po Paris… et affiche plus de 2300 ventes de Pulse Box depuis sa création en 2014. 

Leur ambition 2O2O ? Se proPulser aux delà de nos frontières et atteindre les 10 000 Pulse Box vendues d’ici 3 ans dans les pays européens. Pour se faire, Pulse Origin a doublé son équipe d’ingénieurs (14 salariés) et commence à distribuer des Pulse Box aux quatre coins du monde (déjà présents dans 7 pays).

 

Le communiqué complet est ici