Sélectionner une page

LE GANT HAPTIKO COMMERCIALISÉ

Techno – Rééduc – Lancement

Ce n’est pas de la magie, mais bien une techno qui permet à tous ceux ayant subi un traumatisme de la main de pouvoir retrouver une sensibilité tactile. WENS est une start-up voironnaise dirigée par Lucie Gervaud, jeune femme de 27 ans, qui a créé HAPTIKO. Ce gant, composé de petits picots, va provoquer, au contact de l’eau, des petites stimulations pour réapprendre à apprivoiser sa main en améliorant sa sensibilité. Fruit d’un an et demi de travail, breveté par un laboratoire et testé bien entendu par des kinés et ergothérapeutes, le gant HAPTIKO est désormais disponible à la vente.

Destiné en premier lieu aux professionnels dans le cadre de leur protocole de rééducation, le gant HAPTIKO risque bien de révolutionner le quotidien des personnes ayant eu un accident de la main, une pathologie ou une chirurgie qui auraient entraîné des troubles de la sensibilité. Les sportifs de haut-niveau ne sont d’ailleurs pas en reste : le gant leur permet d’améliorer leurs performances.

A 390 euros la paire, Lucie Gervaud envisage une centaine de ventes cette année. On vous laisse faire le calcul pour son 1er CA ! Ce serait des résultats encourageants pour cette jeune femme actuellement seule au sein de sa société