Sélectionner une page
A 26 ANS, MARGAUX PREND LA DIRECTION DE ROUSSIN & FILS

A 26 ANS, MARGAUX PREND LA DIRECTION DE ROUSSIN & FILS

A 26 ANS, MARGAUX PREND LA DIRECTION DE ROUSSIN & FILS

A l’aube des 50 ans de son entreprise, Yannick Roussin, PDG de Roussin & Fils, passe le flambeau de l’entreprise familiale à sa fille. Fondée en 1969 par le grand-père alors artisan chauffagiste, Roussin & Fils est devenue une véritable PME artisanale, spécialisée dans l’installation et l’entretien thermique. 
Après quatre années passées aux côtés de son père et des 19 salariés de l’entreprise, Margaux Roussin officialise sa prise de fonction et devient l’une des plus jeunes femmes Chef d’entreprise dans le bâtiment. Un challenge entrepreneurial et humain de taille que la jeune femme espère relever avec le niveau de virtuosité de ses pairs.

Roussin & Fils en chiffres : un CA 2019 qui devrait avoisiner les 1.9M€ et un prévisionnel 2020 à 2M€.

 

Le communiqué complet est ici

ALEGRIA : 10 ANS D’EXTERNALISATION RH

ALEGRIA : 10 ANS D’EXTERNALISATION RH

ALEGRIA : 10 ANS D’EXTERNALISATION RH

Nous avons rencontré Nathalie Lopez Pelayo (ex-DRH chez Valeo) qui a fondé il y a maintenant 10 ans : ALEGRIA, une société grenobloise d’externalisation RH.

A l’époque, l’externalisation de la fonction RH n’existait pas mais Nathalie voulait faire bénéficier les PME des process méthodologiques des grands groupes pour accompagner les salariés afin qu’ils  puissent s’épanouir au travail. De la gestion des performances à la formation en passant par les entretiens annuels, la gestion des conflits, les départs mais aussi le recrutement de nouveaux profils, ALEGRIA gère toute la chaîne RH pour le compte d’une vingtaine d’entreprises locales allant de 10 à 80 salariés en moyenne dans les secteurs industriel, IT, agroalimentaire… représentant une dizaine de conventions collectives.
S’il existe pléthore de cabinets de recrutement, peu d’acteurs proposent de l’externalisation RH.  Pour fêter ses 10 années de développement, ALEGRIA passe à la vitesse supérieure et projette un nouveau déploiement par régions d’ici cette fin d’année avec l’ouverture d’une agence en Savoie, en PACA à Toulon puis suivront la Drôme et l’Aquitaine d’ici 2 ans.
En chiffres : 5 salariés, un CA prévisionnel 2019 de 400K€, 150 salariés placés depuis la création il y a 10 ans et + de 350 salariés gérés au quotidien en externalisation RH

HIONOS filiale de SOGILIS, SIGNE UN PARTENARIAT D'ENVERGURE POUR DÉMOCRATISER LE PILOTAGE DE DRONES

HIONOS filiale de SOGILIS, SIGNE UN PARTENARIAT D'ENVERGURE POUR DÉMOCRATISER LE PILOTAGE DE DRONES

HIONOS, FILIALE DE SOGILIS

 Ingénierie Informatique – Aéronautique – Drones

Le marché du drone met du temps à décoller en raison de ces défis réglementaires et de sécurité alors Sogilis signe un partenariat de taille entre sa filiale Hionos* et AES Aerospace (filiale de Safran) afin de commercialiser le premier autopilote conforme aux normes aéronautiques les plus complexes.

L’autopilote c’est le cerveau d’un drone, le logiciel qui le contrôle, qui permet de le guider et d’assurer la sécurité des biens transportés. Spécialisée dans le développement de logiciels embarqués pour rendre les drones plus sûrs, l’équipe de Hionos s’est donc penchée sur les contraintes techniques nécessaires à une certification du plus haut niveau. Leur solution est ainsi conforme aux normes aéronautiques internationales. Désormais grâce à ce partenariat, Hionos intégrera son software dans le hardware d’AES Aerospace afin de permettre une avancée considérable dans les usages du futur comme la livraison, le transport longue distance ou encore les airs-taxis (drone sans pilote transportant des personnes) et la réalisation de nombreux scenarios de vol au-dessus de zones habitées.En chiffres : ce projet aura nécessité un investissement de 1.5M€ de Sogilis dans Hionos + un financement public du FUI de 750K€.

Le prévisionnel de Hionos à 2020 est estimé à 2M€ de CA. 

*Soulignons que Hionos est un exemple de projet d’émanation né d’un ex-salarié de Sogilis : Valentin Brossard – #EntrepriseLibérée

FONCTION SUPPORT : L'ENVIE DE RECRUTER AUTREMENT

FONCTION SUPPORT : L'ENVIE DE RECRUTER AUTREMENT

fonction support
Lauréat création 2011 et développement 2015 du Réseau Entreprendre Isère

Spécialiste de la conduite du changement, Fonction:Support aide les entreprises à transformer leur organisation en misant sur le recrutement innovant et sur l’incubation de cadres.

En 8 ans, Fonction:Support compte 800 projets menés pour 320 clients, 3 agences en région, 40 salariés, un CA 2018 de 2.2M€ et vise un prévisionnel à 3M€ – une société iséroise à succès, récemment identifiée parmi les 500 champions français de la croissance par le journal Les Echos.
Leur secret ? La prospective !
L’Essor du freelancing, le travail en mode projet, le home office… bouleversent la gestion de l’humain et de son rapport au travail, alors pour assurer le parfait matching entre les candidats et les employeurs, Fonction:Support a développé le « Talent Program », une méthode de recrutement et d’incubation de cadres pas comme les autres. Exit les CV, les compétences techniques, l’ancienneté – ici on mise sur les « soft skills », c’est à dire l’aptitude comportementale du candidat : son aisance orale, sa gestion du stress, sa capacité à prendre des décisions… son agilité en somme. Puis le Talent est incubé pendant près de 6 mois chez Fonction:Support pour améliorer ses méta-compétences et être parfaitement opérationnel dès sa prise de poste.
Et après 24 mois de test de l’offre, les résultats sont au rdv : sur 50 talents recrutés, 94% sont encore en poste après 2 ans sachant qu’en France ce sont près de 250 000 cadres qui sont embauchés par an avec 1/3 des contrats qui se rompent avant la fin de la première année…

LA MASTERBOX : UN MODÈLE DIFFÉRENT SUR LE MARCHÉ CONCURRENTIEL DES BOX

LA MASTERBOX : UN MODÈLE DIFFÉRENT SUR LE MARCHÉ CONCURRENTIEL DES BOX

Lauréat2018 – LaBoxArtisanale – LevéeDeFonds

Lauréat 2018 du Réseau Entreprendre, Vincent Naigeon, entrepreneur aguerri, s’est attaqué à un marché gigantesque représentant 1 milliard d’euros : celui des coffrets cadeaux. Si le marché des box d’expérience est en stagnation, celui des box produits est en pleine croissance. Pourtant, les box produits atteignent leur plafond de verre car elles n’adressent qu’une seule thématique (bière, vin, culture, bijoux, beauté…).

(suite…)